Pages Menu
Facebook
Categories Menu

Spectacles africains

La Compagnie BULULU vous propose ces spectacles africains tout public.

  • Soundiata, l’enfant-lion (Conte africain joué en salle ou en extérieur).
  • Djiguiya, déamulation de marionnettes géantes (anime vos rues durant les festivals, marchés, événements…)

Soundiata, l’enfant-lion

Affiche Soundiata, Cie BULULU

Epopée africaine que les griots se transmettent de bouche à oreille. Elle fait partie de l’Afrique de l’Ouest et est enseignée en tant que telle dans les écoles.

L’histoire se passe au XIIIe siècle en pays Manding. Suite à la prédiction d’un chasseur, Maghan Kon Fatta, roi de Niani, prend en deuxième épouse, une femme laide : Sogolon. De ce mariage naîtra un enfant : Soundiata.
Celui-ci a eu une enfance difficile. Sous les pressions de Sassouma Bérété, la première femme du roi, il part avec sa mère en exil.
Pendant cet exil, Soumahoro, le roi sorcier, épouse la fille de Sassouma Bérété. Par la force et la magie, il s’empare de tous les royaumes Manding.
Les notables partent alors à la recherche de Soundiata et le retrouvent. Ce dernier entreprend dès lors la libération du Manding.
Après une bataille épique, pendant laquelle Soumahoro affronte Soundiata, le roi sorcier est vaincu. Soundiata, à la grande joie du peuple Manding, est ainsi couronné « roi du Manding ».

Intervenants
Eric Tremblay : mise en scène. Comédien et manipulateur de marionnettes, créateur des masques et des marionnettes.
Edouard « Doudou » Bernus : musicien et manipulateur de marionnettes.

Spectacle de 45 minutes suivis d’un échange de 15 minutes avec le public, tout public dès 5 ans.

 

 

Télécharger la plaquette au format PDF: Plaquette Soundiata PDF, Cie BULULU


 Djiguiya, marionnettes géantes

Un spectacle déambulatoire.

Une à deux marionnettes géantes dansent dans les rues sur les rythmes des percussions africaines (jusqu’à 7 musiciens : djembés, doum doum, balafons etc.) entourées par la grâce des danseuses (jusqu’à 6). Un spectacle unique pour s’amuser et danser dans les rues lors des festivals, carnavals, ouvertures de concerts, marchés etc.
La grande mobilité des géantes les rend « presque vivantes », le public prend plaisir à danser avec elles…

 

-->